Imprimer cette page

La paix du monde : une recette de famille ! – Atelier

vendredi, 08 février 2013
  • Picture

LA PAIX DU MONDE : UNE RECETTE DE FAMILLE!

GUIDE D'ATELIER

A. Accueil:

La personne responsable de l’animation accueille les participants en résumant l’objectif de l'atelier.

B. Invocation de l’Esprit Saint:

La personne responsable invite les participants à la prière: 

Viens, Esprit Saint

Tous:                    Viens, Esprit-Saint, remplis le coeur de tes fidèles et allume en eux le feu de ton amour.

Responsable :      Envoie ton Esprit et tout sera créé

Tous :                    Et tu renouvelleras la face de la terre.

Responsable :      Prions.

Tous :                    Seigneur notre Dieu, par l'illumination de l'Esprit Saint, tu as instruit les coeurs de tes fidèles; rends-nous dociles à ton Esprit, pour apprécier ce qui est juste, et donne-nous d'éprouver toujours le réconfort de sa présence. Par Jésus-Christ, ton Fils, notre Seigneur. Amen.

C. Lecture de la Parole de Dieu:

Jean 14, 15-29 

D. Discussion en petits groupes:

La personne responsable invite les participants à se partager en petits groupes – chacun étant idéalement limité à six personnes. Chaque groupe se voit confier un certain nombre de questions et se choisit un/une secrétaire/porte-parole qui agira à titre de rapporteur à la fin de la discussion (45 minutes). Les questions se trouvent à la fin de ce guide et devraient être photocopiées à l’intention de chaque participant, et sur le site www.ocvf.ca.

E. Partage avec l’assemblée:

À tour de rôle, les porte-parole résument les réponses et réflexions de leur petit groupe. Il vaut mieux se limiter à un élément de réponse par question (45 minutes).

F. Remerciements et prière de clôture optionnelle:

La personne responsable remercie les participants pour leur présence et leurs réflexions. Elle peut aussi les inviter à conclure avec la prière du Notre Père.

G. Feuillet paroissial:

Un résumé des principales réflexions mises de l’avant durant l’atelier peut être publié dans le feuillet paroissial.

Suggestions de lectures additionnelles:

Messages des papes à l’occasion de la Journée mondiale de la paix (voir en particulier le message 2012 du Pape Benoît XVI, Éduquer les jeunes à la justice et à la paix)

Paix sur la terre (Pacem in Terris), Encyclique du Pape Jean XXIII qui a mené à la création de la Journée mondiale de la paix

Compendium de la doctrine sociale de l’Église (voir en particulier le chapitre onze, “La promotion de la paix”)

Catéchisme de l’Église catholique (voir en particulier les paragraphes 736, 1829, 1832, 1909, 2304-2305 et 2317)

Pour la prière et la méditation personnelle :

Lévitique 26,6                                           Luc 1,79                                
Job 22, 21                                                 Matthieu 5,9                                                  
Isaïe 9; 26,12; 48,18; 52,7; 57,2          Jean 14,27; 16,33
Nombres 6,26                                         Actes des Apôtres 10,36
Proverbes 12,20                                      2 Thessaloniciens 3,16
                                                                    Colossiens 3,15

En distribuant la publication une ou deux semaines à l’avance (possiblement après la messe du dimanche) on s’assurera que l’atelier porte des fruits plus nombreux. Si la brochure n’est pas distribuée à l’avance, des copies devraient être disponibles à l’issue de l’atelier. Pour commander, contacter l’Organisme catholique pour la  vie et la famille : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou (613) 241-9461, poste 161. Don suggéré : 25 cents la copie.

 


 

QUESTIONS D'ATELIER

1.         Quelle différence y a-t-il entre la paix que propose le monde et la paix qu’offre le Christ ?

2.         Les enfants d’aujourd’hui seront nos leaders de demain – leaders sociaux, politiques, économiques, médiatiques et religieux. En formant bien nos enfants, nous pouvons transformer le monde ! Quelles vertus pouvons-nous chercher à vivre et à inculquer à nos enfants pour faire du monde un lieu plus pacifique ? Comment pouvons-nous, plus spécifiquement, développer telle ou telle vertu ? 

3.       La paix se bâtit sur la vérité, la liberté, la justice, l’amour et le respect. Dès le moment de sa conception et jusqu’à sa mort naturelle, toute personne humaine mérite notre respect. Comment peut-on espérer bâtir la paix si nous ne respectons pas les autres lorsque leurs besoins interfèrent avec nos plans et nos rêves ? Quels moyens pouvons-nous prendre pour que nos familles soient des lieux où chacun et chacune est conscient du respect dû à toute personne humaine ? Quels défis rencontrerons-nous et comment pouvons-nous les surmonter ?

4.         C’est dans leur famille que les enfants apprennent qu’on trouve le vrai bonheur en donnant sa vie au service des autres. Que puis-je faire pour aider ma famille à vivre de façon altruiste ? Comment pouvons-nous devenir conscients du fait que notre façon de vivre aujourd’hui aura un impact non seulement sur les membres de notre famille, mais aussi sur le monde entier ?

5.         On demanda un jour à l’auteur britannique G.K. Chesterton: « Qu’est-ce qui ne va pas avec le monde? »… Il répondit par un seul mot : « Moi ! »… La paix n’est possible que là où l’on sait pardonner – se pardonner à soi-même et pardonner aux autres. Pour pardonner, il faut toutefois avoir fait l’expérience du pardon : « Celui à qui on remet peu montre peu d’amour » (Luc 7, 47). Est-ce que je sais pardonner à ceux qui m’ont fait du mal ? Est-ce que je sais demander pardon à mes proches ? Quand mes enfants m’ont-ils vu accorder ou demander un pardon ? Est-ce que je fréquente régulièrement le sacrement de la réconciliation en encourageant mes enfants à faire de même ?

6.         La paix exige du travail! Comment pouvons-nous aider nos enfants à résoudre efficacement leurs conflits ?

7.      Les jeunes sont souvent en quête d’idéal. Comment pouvons-nous leur faire comprendre que Dieu espère bâtir la paix avec eux et par leur intermédiaire ? Existe-t-il des groupes-jeunesse ou d’autres organisations qui puissent les aider à grandir dans cette certitude et à prendre des mesures concrètes pour aider les autres ? Quels témoins pouvons-nous leur présenter aujourd’hui pour les convaincre qu’il vaut la peine de travailler à bâtir la paix même dans des situations difficiles ?

8.         Les chrétiens sont appelés à imiter Jésus en allant au-delà de la justice. La paix a-t-elle quelque chose à voir avec la justice? Qu’est-ce au juste que la justice ? Serait-ce d’être “a-justé” au plan et à la volonté de Dieu? Quel est ce plan ?

9.         La solidarité est le nouveau nom de la paix. Comment une distribution plus juste des biens de la terre peut-elle faire avancer la cause de la paix ? Comment puis-je m’informer avec ma famille des besoins des plus démunis dans mon milieu et à l’étranger ? Comment pouvons-nous leur venir en aide ? Que puis-je faire dans mon propre milieu pour faire advenir la justice en partageant le pain, la connaissance et la vérité ?

10.       Chercher la paix, c’est chercher le bien-être des autres. À la messe, nous avons accès à l’amour infini de Jésus qui se donne à nous. Unis à Jésus, nos cœurs et nos volontés se tournent vers les autres. Dans le contexte du rythme frénétique de nos vies, comment puis-je me donner plus régulièrement des temps d’arrêt avec Jésus pour qu’Il puisse me transformer ?

FaLang translation system by Faboba