Imprimer cette page

Sauver le mariage comme institution fondamentale reconnue par l'État — Mémoire de la CECC présenté au Comité sénatorial des affaires juridiques et constitutionnelles, 13 juillet 2005.

mardi, 12 juillet 2005

(...) Le mariage, nous l'avons vu, est beaucoup plus qu'une relation d'interdépendance entre adultes consentants. Il vise bien davantage que le bien et l'épanouissement des partenaires.

Il possède un autre élément constitutif, soit le potentiel procréateur de l'homme et de la femme qui s'y engagent. Or, la relation sexuelle entre deux hommes ou entre deux femmes n'est pas équivalente à la relation sexuelle entre un homme et une femme, puisqu'elle ne possède pas la capacité biologique d'engendrer de nouvelles vies.

Il faut ajouter aussi qu'on ne peut attribuer raisonnablement la même valeur aux deux types d'union du point de vue de l'éducation des enfants. Les enfants ont un droit prioritaire à naître d'un acte d'amour de leurs parents et à vivre en communion profonde avec un père et une mère. (...)

 http://www.cccb.ca/site/frc/salle-de-presse/textes-officiels/memoires/1688-saving-marriage-as-a-fundamental-institution-recognized-by-the-state-brief-by-the-canadian-conference-of-catholic-bishops-to-the-senate-standing-committee-on-constitution-and-legal-affairs

FaLang translation system by Faboba