Lettre à tous les membres du Parlement fédéral concernant la définition du mariage

lundi, 05 avril 1999
  • Imprimer
  • E-mail

L'honorable Lloyd Axworthy, C.P., député
Ministre des Affaires étrangères
Édifice Lester B. Pearson, A-10
125, promenade Sussex
Ottawa, ON
K1A 0G2

Monsieur le Ministre,

Le 26 janvier de cette année, notre organisme a fait parvenir au Premier Ministre une lettre sur l'impact social négatif qu'aurait un changement de la définition d'époux et d'épouse dans un effort pour étendre certains avantages aux partenaires de même sexe. Dans l'expression de nos graves préoccupations, nous avons dit, entre autres choses:

L'institution du mariage et l'entendement qui nous vient de la tradition, établissant que les époux sont de sexes opposés, ont des racines profondes dans les fondements mêmes de notre société et de nos lois. Il est certain que le Gouvernement peut envisager différentes avenues pour répondre aux défis juridiques qui concernent les partenaires de même sexe, sans pour autant redéfinir des appellations ou des termes significatifs et chers à des millions de Canadiennes et de Canadiens et, par voie de conséquence, saper les fondements d'une institution qui joue un rôle central dans notre société.

Nous apprenons par les médias que votre Gouvernement discute présentement diverses options en vue de répondre aux revendications légales des partenaires de même sexe et aux préoccupations d'un grand nombre de Canadiennes et de Canadiens, pour qui les définitions historiques d'époux et de mariage ont une signification profonde et sont d'une immense importance.

Au moment où vous cherchez la solution qui servira le mieux le bien commun, nous vous prions de considérer avec attention la position que nous avons présentée dans notre lettre au Premier ministre, lettre dont vous trouverez ci-inclus une copie.

Veuillez agréer, Monsieur le Ministre, mes salutations distinguées.

Mgr Adam Exner, o.m.i.
Archevêque de Vancouver
Président
Organisme catholique pour la vie et la famille